Statue Notre Dame des Naufragés

La statue de Notre Dame de Naufragés s’élève sur le site même de la pointe du Raz. Elle domine le Raz de sein, la baie de Douarnenez et la baie d’Audierne.

statue_nddesnaufrages

• Histoire

La statue devait être initialement érigée dans une commune des Côtes d’Armor à Plounéour-Trez en hommage aux sauveteurs en mer.
Mais compte tenu du contexte politique difficile ( préparation de la séparation de l’Eglise et de l’état qui aura lieu en 1905), cela ne fut pas possible.
Le sculpteur Cyprian Godebski la proposa alors à l’Evêque de Quimper (Mgr Dubillard) à condition qu’il soit associé au choix du site. Le site de la Pointe du Raz fut retenu et l’autorisation du préfet maritime donnée, mais elle ne devait pas gênée la vue des marins du sémaphore.
Par la suite, l’autorisation de construire une chapelle fut refusée.
Le terrain prévu fut donné à l’évêché par un habitant de Plogoff (M Kersaudy)
La statue en marbre de Carrare fut acheminée en train de Gênes jusqu’à Quimper puis en charrette jusqu’à la Pointe du Raz.
L’inauguration eu lieu le 3 juillet 1904 avec un parterre de personnalités ecclésiastiques et civiles et une foule de pèlerins importante venue de toute la Bretagne (+ de 8000 fidèles).
La statue ayant été cédée par le sculpteur à l’évêque de Quimper en personne, elle reste de nos jours propriété de l’évêché et non de la commune de Plogoff.

 • Pardon :

Le pardon est célébré le dernier dimanche de Juillet
Cérémonie du Centenaire :
Le 1er août 2004, pour le centenaire de l’inauguration, donna lieu à une cérémonie importante.
Célébrée par l’évêque de Quimper Mgr Guillon, en présence des autorités civiles : Mme le Député, Mme la Conseillère Générale, le Maire de Plogoff et les Maires du Cap Sizun, la messe regroupa une foule importante.
La messe fut précédée d’une procession à laquelle participaient de nombreuses paroisses avec leurs bannières et leurs « ex voto ».
La messe fut suivie d’une bénédiction de la mer et des bateaux.

• Restauration (2005) :

En 2005, l’association s’occupant du patrimoine religieux de Plogoff, craignant une dégradation importante après 100 ans d’exposition aux vents et tempêtes du « Raz de Sein » demanda à M Markus Jenny, sculpteur à Plogoff, une expertise sur la statue.
Il confirma que des travaux devenaient nécessaires. La statue était encrassée, laissait apparaître de nombreuses fissures, et plus particulièrement le bras du naufragé menaçait de se désolidariser.
Aussi l’association, sur ses fonds propres et l’aide de la Paroisse et de la commune, décida de faire réaliser par M Jenny les travaux nécessaires.
Le nettoyage de la statue, le jointement de l’enclos fut fait par les membres de l’association avec le support efficace d’un grand nombre de bénévoles